«

Déc 05 2020

Lettre d’AIVES n°3

REPORT de l’ASSEMBLEE GENERALE

Le Collège d’AIVES a pris la décision de reporter notre 8ème Assemblée Générale qui devait se tenir fin novembre 2020.
Le contexte sanitaire explique bien sûr cette décision. Nous attendrons des jours meilleurs pour avoir le bonheur de nous retrouver tous ensemble, soit au printemps, soit à l’automne 2021.
Les activités d’AIVES, comme celles de toutes les associations de défense de l’environnement et du Vivant, ont été considérablement restreintes en raison de la situation sanitaire et des périodes de confinements. Cependant, AIVES n’a pas été inactive depuis notre dernière Assemblée Générale de novembre 2019.
Retrouvez quelques éléments dans cette lettre

Nous voulions des coquelicots : bilan.

Sans AIVES, il n’y aurait pas eu ces magnifiques rassemblements mensuels Place Foch à Saint-Omer, pour demander la fin de l’utilisation de tous les pesticides de synthèse. Nous avons su répondre à l’Appel de Fabrice Nicolino et François Veillerette pour rejoindre le mouvement national « Nous voulons des Coquelicots » et notre mobilisation calme mais déterminée n’a pas été vaine.

1-2

Campagne nationale de recherche de glyphosate

Avec AIVES, on a fait pipi dans des flacons, pas dans des violons !

Avec le concours de l’APSH, 50 volontaires ont fait la recherche de glyphosate dans leurs urines le 7 décembre 2019 au (tout) petit matin, 50 résultats positifs ! Au niveau national plus de 6000 analyses ont été effectuées et à de très rares exceptions près, toutes sont revenues positives. Nous sommes donc tous  empoisonnés » au glyphosate ! 38 des 50 « pisseurs involontaires de glyphosate » de l’Audomarois ont porté plainte auprès du Tribunal de Saint-Omer pour mise en danger de la vie d’autrui et atteintes à l’environnement.

Plus de 5500 plaintes ont été déposées au niveau national. Nous attendons maintenant que ces plaintes soient instruites et qu’un jugement soit prononcé.

1-3

Nous tenons à remercier spécialement Dominique Plancke qui nous a prêté main forte à chaque étape de la démarche, ainsi que les journalistes qui ont contribué l’information et à la prise de conscience de cet empoisonnement involontaire et méconnu.

 

La nuit de la lecture, rouge coquelicot

AIVES a aussi participé, par la tenue d’un stand, à la nuit de la lecture en janvier 2020 à la bibliothèque de Saint-Omer, AIVES a participé à la manifestation de NOVISSEN début septembre pour protester contre l’usine des 1000
vaches…

Par contre, pas de Festival des Coquelicots à Ruisseauville (A petits pas) , pas de Fête Paysanne à Grande Synthe…,  évènements annulés pour cause de covid.
Des militants d’AIVES ont aussi été en pointe dans la mobilisation d’associations locales, régionales et même
nationales contre le non-sens absolu d’un projet d’une immense serre tropicale dans les Hauts de France (Berck). https://www.facebook.com/Non-%C3%A0-Tropicalia-101129174859624

A un niveau moins médiatique AIVES a continué ses discussions avec d’autres associations en lutte contre les élevages industriels, particulièrement mais pas uniquement au sein du Collectif Plein Air. Voir : http://collectifpleinair.eu/

1-1

 

AIVES Demain

Pour AIVES, les discussions « physiques » entre les adhérents et militants restent essentielles, mais nous avons au cours  de cette année singulière tenté de maintenir un lien à travers les réseaux sociaux, site AIVES www.aives.fr et surtout Facebook AIVES https://www.facebook.com/associationaives/ où nous avons près de 950 abonnés.
Dans les semaines et mois à venir, AIVES continuera dans la mesure de ses possibilités à défendre le VIVANT en poursuivant les luttes déjà engagées ! Une vigilance particulière sera développée face à la multiplication des projets de méthaniseurs industriels, un non-sens écologique !

1-0
AIVES accompagnera la mue du mouvement initié par Fabrice Nicolino et François Veillerette, à « Nous voulons des Coquelicots » nous ajouterons « Nous voulons des Paysans » !

 

Adhérez, ré-adhérez, faites adhérer !

Chaque année, l’Assemblée Générale d’AIVES était l’occasion de renouveler les adhésions. « Pas d’AG en 2020 » ne doit pas impliquer « pas d’adhérents 2020 », nous avons besoin du soutien de toutes et tous pour que notre voix porte, pour que notre volonté commune de défendre le Vivant progresse ! Et nous avons aussi besoin d’un soutien financier pour pouvoir tout simplement exister !
Vous trouverez en pièce jointe un bulletin d’adhésion 2020 à déposer ou à envoyer à la Mairie d’Heuringhem, vous pouvez aussi le donner à votre contact AIVES habituel.
Vous pouvez également adhérer en ligne à partir du site d’AIVES : http://www.aives.fr/adhesion-soutien/

Merci d’avance à toutes et tous
En ces temps difficiles, portez-vous bien
Au plaisir de se retrouver physiquement
Le Collège d’AIVES

DERNIERE MINUTE, UNE EXCELLENTE NOUVELLE

LA FERME DES 1 000 VACHES STOPPE SON ACTIVITE
Après 10 années de luttes, enfin la victoire des opposants à ce projet symbole de l’agro-industrie !
Un grand bravo à NOVISSEN et à la Confédération Paysanne qui ont été à la pointe de ce combat. La persévérance a fini par triompher !

Notre association AIVES a toujours soutenu les opposants, participant chaque année à la manifestation contre la ferme des 1 000 vaches organisée par NOVISSEN de 2013 à 2020.
Voici le communiqué de NOVISSEN publié suite à cette belle victoire qui doit en appeler d’autres :

Gardons le contact N°129 du 04/12/2020

« Après 10 années de lutte, enfin la victoire !

Notre association Novissen qui lutte depuis 10 ans contre le projet industriel dit des « 1000 vaches »
apprend avec grande satisfaction en ce vendredi 4 décembre 2020 la décision de son promoteur d’arrêter
son activité laitière au 01 janvier 2021.

L’État de droit a enfin prévalu puisqu’une décision de justice de la Cour d’Appel Administrative de Douai avait
imposé en novembre 2019 le retour aux 500 vaches autorisées au lieu des 800 exploitées illégalement depuis
2015 et le paiement des amendes.

La rentabilité de l’usine à vaches n’étant pas assurée en dessous de 1000 vaches selon l’exploitant, la seule
solution était pour lui de mettre la clé sous la porte…

Notre association a dénoncé ce genre de projet comme non viable et délétère dès le début. Il implique des
investissements énormes qui ne peuvent être amortis que dans une course effrénée à la production, sans tenir
compte ni du bien-être animal – les animaux ne sortent jamais et sont soumis à des cadences infernales – ni des
effets collatéraux sur le dérèglement climatique : bilan carbone désastreux, production de GES dont le
méthane, import de soja OGM d’Amérique du sud…

Par cette victoire, Novissen espère donner courage à toutes les luttes en cours pour une véritable transition
agricole, pour un élevage respectueux des animaux, de l’environnement, des éleveurs et des consommateurs.
Novissen remercie chaleureusement toutes celles et ceux qui ont participé de près ou de loin à cette lutte
exemplaire et particulièrement la Confédération Paysanne dont l’intervention a été décisive.
L’association reste vigilante et plus que jamais aux côtés de toutes celles et ceux engagés au quotidien
pour que naisse un autre monde, plus humain, plus fraternel et soucieux du sort animal comme de la nature
qui reste notre berceau.

BRAVO A TOUTES ET TOUS!
SANS VOTRE SOUTIEN ET VOTRE PARTICIPATION
À NOTRE LUTTE
RIEN N’AURAIT ETE POSSIBLE!
CETTE VICTOIRE EST AUSSI LA VÔTRE !
ENSEMBLE NE LÂCHONS RIEN !
NOTRE LUTTE CONTINUE !
Le Collège de NOVISSEN »

 

1-00

 

Pour la télécharger la lettre N°3 en PDF cliquez ici

Lien Permanent pour cet article : http://www.aives.fr/lettre-daives-n3/