«

»

Fév 16 2016

La Préfecture du Pas-de-Calais récidive !

prefecturethumb

Permis de construire

de la porcherie industrielle d’Heuringhem :

la Préfecture du Pas-de-Calais récidive !

 

  • Deux référés en urgence en moins de trois mois, la première audience le 10 novembre 2015, la seconde audience le 24 février 2016 !
  • Deux référés en urgence de la Préfète du Pas de Calais contre le Maire d’Heuringhem parce que ce dernier ose refuser le permis de construire modificatif de la porcherie d’Heuringhem !

[error]Mais où est donc l’urgence qui autorise les services de la Préfecture à agir ainsi en lieu et place des promoteurs du projet de la porcherie industrielle d’Heuringhem ?[/error]

On assiste à un acharnement des services de la Préfecture d’Arras contre le Maire d’Heuringhem !

  • Les services de la Préfecture d’Arras usent et abusent de leurs prérogatives pour faire accélérer les procédures juridiques sur ce dossier de permis de construire alors que depuis plus de 2 ans AIVES attend un jugement au fond sur plusieurs dossiers ! Deux poids deux mesures ?
  • Les justiciables français qui attendent eux-aussi depuis plusieurs années que les Tribunaux Administratifs jugent leurs dossiers apprécieront ces « passes droits » ! Pour faire accélérer leurs dossiers, pourront-ils eux-aussi, impunément, bloquer les routes et souiller les bâtiments publics ? Deux poids deux mesures ?

[important]

La porcherie d’Heuringhem est un projet privé :

 Que les services de la Préfecture laissent la justice se dérouler normalement dans un conflit entre des promoteurs privés
et la municipalité d’Heuringhem !

[/important]

Extrait de la convocation du Maire d’Heuringhem à l’audience du 24 février 2016

Extrait de la convocation du Maire d’Heuringhem à l’audience du 24 février 2016

  • Les étals des grandes surfaces ne manquent ni de charcuterie ni viande de porcs provenant de l’agro-industrie française. Bien au contraire, il existe une surproduction de ces produits dans notre pays et les industriels du porc demandent déjà des subventions et des aides pour le stockage et l’exportation de ces excédents !!!
  • L’urgence n’est pas de faire plaisir aux tenants de la filière industrielle du porc qui va droit dans le mur mais plutôt de soutenir les paysans qui s’engagent dans des élevages de qualité respectant l’environnement et le bien-être animal !


porcs

DES FERMES, PAS DES USINES !

 NON À LA PORCHERIE INDUSTRIELLE D’HEURINGHEM !

Lien Permanent pour cet article : http://www.aives.fr/la-prefecture-du-pas-de-calais-recidive/